Les centres d’accueil n’ont pas vocation à pousser comme des champignons en Haute-Garonne

Communiqué de presse de Julien Leonardelli,
Secrétaire départemental du Front National de Haute-Garonne,
Conseiller régional d’Occitanie,

Nous avons appris hier par voie de presse l’ouverture de trois nouveaux centres d’accueil pour demandeurs d’asile, qui poussent désormais comme des champignons en Haute-Garonne. Ces centres dont la gestion sera confiée à la société Adoma, seront installés dans d’anciens hôtels du groupe Accor, ce qui constitue un véritable scandale.

À l’heure où nos propres compatriotes sont toujours plus nombreux à être confrontés à la précarité, que certains sont même contraints de dormir dans leur voiture ou dans la rue, il serait particulièrement indécent de loger des migrants aux frais de la princesse.

Pour peu qu’elles soient réellement destinées à de véritables réfugiés, ces structures d’accueil doivent être établies dans les pays voisins des zones de conflits, afin de limiter le déracinement et permettre un retour sur la terre de leurs ancêtres de ceux qui ont dû fuir la guerre. Installer ces centres en France créerait indéniablement une incitation à une immigration économique que nous ne pouvons pas accepter.