Le Président Macron veut asphyxier nos communes françaises !

Communiqué de presse de Julien Leonardelli,
Secrétaire départemental du Front National de Haute-Garonne,
Conseiller régional d’Occitanie,

À l’occasion de la tenue hier au Sénat de la conférence nationale des territoires, le Président Macron a réaffirmé son souhait de voir les collectivités locales réaliser pas moins de treize milliards d’euros d’économies à l’horizon 2022. Une fois encore, les communes françaises sont dans le collimateur de dirigeants politiques qui les asphyxient financièrement dans le but évident de les faire disparaître au profit de grosses entités lointaines et coûteuses que sont les intercommunalités, les métropoles et les régions.

Le Front National de Haute-Garonne que je représente, juge irresponsables les orientations prises par le Président Macron et exprime sa solidarité aux maires récemment mobilisés dans notre département contre la baisse de leurs dotations, le désengagement de l’État et la disparition consécutive de services publics de proximité.

Ce n’est pas la suppression progressive de la taxe d’habitation pour une majorité de Français qui permettra demain à nos communes de fonctionner et aux classes moyennes d’obtenir du pouvoir d’achat. Chacun sait en effet que la taxe d’habitation est une nécessité absolue pour nos communes afin d’assurer un minimum de services publics à leurs administrés, comme l’entretien des voiries, du patrimoine, ou encore le fonctionnement des cantines scolaires.

Pour préserver nos territoires, nos communes et nos compatriotes qui y vivent, l’État doit d’urgence cesser d’appliquer en toutes circonstances la feuille de route d’une Union européenne devenue totalitaire qui ambitionne de défragmenter lentement, mais sûrement la France.