Retour en catimini de la « taxe couche-culotte » : nouveau coup dur pour les familles !

Communiqué de presse de Julien Leonardelli,
Secrétaire départemental du Front National de Haute-Garonne,
Conseiller régional d’Occitanie,

La gauche plurielle aux manettes de la communauté de communes des Terres du Lauragais en Haute-Garonne, vient d’acter durant l’été, le retour en catimini de la « taxe couche-culotte » d’un montant de 92 euros par an et dont devront s’acquitter les assistantes maternelles pour financer « le surplus de déchets ménagers » produit par leur activité.

Le Front National de Haute-Garonne que je représente, s’indigne et dénonce un nouveau coup dur pour l’ensemble des familles françaises, car il va de soi que la création de cette redevance abusive sera répercutée sur les tarifs des assistantes maternelles et donc sur la facture des parents.

Visiblement, l’imagination de la gauche est sans limite lorsqu’il s’agit de créer des taxes, d’autant qu’en réalité l’ensemble des consommateurs paient déjà une contribution lors de l’achat de couches ou de yaourts pour leur nourrisson.

Il est insupportable de voir les familles françaises se faire constamment saigner par des collectivités aux trains de vies souvent coûteux, mais toujours payés par le contribuable. Des économies doivent être réalisées avant d’envisager de créer des taxes à tout bout de champ, celles-ci passent par un strict encadrement des dépenses publiques locales, la maîtrise des frais de fonctionnement, l’arrêt des innombrables embauches de personnels et la réduction des frais de communication.