Les socialistes bradent l’aéroport de Toulouse-Blagnac pour satisfaire leurs maîtres de Bruxelles !

leonardelli_fn31_communiqués13

Communiqué de presse de Julien Leonardelli, secrétaire départemental du Front National de la Haute-Garonne,

Le gouvernement socialiste semble aujourd’hui prêt à tout pour flatter ses maîtres de Bruxelles : comme en témoigne sa récente décision de désengager l’Etat français de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, cédant ainsi à Shandong High Group, entreprise privée chinoise, 49,99% des 60% du capital qu’il détient.

Devant cette décision folle qui n’a par ailleurs pour seule ambition, que l’argent, le Front National de la Haute-Garonne que je représente, se scandalise et rappelle son profond attachement à un aéroport de premier plan, véritable symbole de la ville d’Airbus.

Inconscient, le Président Hollande poursuit bêtement sa politique pourtant dévastatrice pour notre pays et rejetée par une majorité grandissante de Français. Après avoir cédé la quasi-totalité de notre souveraineté aux institutions européennes, programmé TAFTA, un traité mortifère pour notre agriculture et bradé notre patrimoine immobilier, voilà que l’Etat chinois pourrait bientôt être en position stratégique en France.

Je rappelle une fois encore que le Front National s’est toujours opposé, s’oppose et s’opposera encore à toutes formes de libéralisation de pans entiers de notre économie, surtout lorsque celles-ci se font à des profits étrangers. Je condamne également ce comportement irresponsable qui s’apparente à tous points de vue à une trahison claire, mettant en péril notre présent et notre futur.