Manifestation féministe en mixité choisie à Toulouse : le Front National demande son interdiction !

Communiqué de presse de Quentin Lamotte,
Conseiller régional du Front National en Occitanie,

Samedi 25 Novembre, une manifestation féministe d’extrême gauche doit se dérouler à Toulouse à partir de 19h. L’affiche annonçant l’événement est particulièrement choquante et antirépublicaine : on y apprend que les hommes cisgenres (ceux qui s’identifient à leur sexe de naissance dans la novlange LGBT d’extrême gauche) sont interdits de participer. Les forces de l’ordre sont également ciblées par des propos extrêmement violents, je cite : « Flics, Fachos, Machos, hors de nos vies ».

Cette manifestation qui a déjà connu un précédent l’année dernière à la même date a été un véritable déchaînement de haine : les 200 participants ont copieusement insulté les CRS qui étaient là pour encadrer la manifestation, tagué des slogans anarchistes et appelant au meurtre des policiers, dégradé le mobilier urbain avant de finir en apothéose en jetant des tampons hygiéniques usagés sur les passants qui étaient place du Capitole.

Ce samedi, malgré les lourds antécédents de cette manifestation et les messages de haine qu’elle véhicule ouvertement, c’est en toute impunité que les extrémistes pourront de nouveau semer le désordre en ville et agresser les forces de l’ordre et les Toulousains. Nous appelons solennellement le Préfet de Haute-Garonne, M. Pascal Mailhos et le Maire de Toulouse, M. Jean Luc Moudenc, à prendre toutes les mesures nécessaires pour interdire cette manifestation de haine dans notre ville. Le trouble a l’ordre public étant plus que probable, il est de leur devoir de protéger nos concitoyens et nos forces de l’ordre de la haine que répandent ces groupuscules d’extrême gauche.

Ci-dessous, retrouvez une invitation particulièrement scandaleuse à cette manifestation :