Retraités, étudiants, salariés et maintenant les familles : tous victimes de l’austérité !

Communiqué de presse de Julien Leonardelli,
Secrétaire départemental du Front National de Haute-Garonne,
Conseiller régional d’Occitanie,

Une fois encore, le Président Macron s’attaque dangereusement aux familles françaises en décidant d’aligner l’allocation versée aux parents de jeunes enfants sur les montants et plafonds de ressources du Complément familial. Cette énième charge équivaut à une perte de 15 euros mensuels pour toutes les naissances déclarées à partir du 1er avril 2018, mais elle illustre surtout une politique anti-nataliste décomplexée.

On pourrait penser que l’injustice sociale s’arrêterait là, mais Jupiter s’acharne en complétant cette mesure austéritaire par une modification des différents plafonds de ressources. De fait, ce sont plusieurs dizaines de milliers de familles qui vont sortir des critères d’attribution.

Le Front National dénonce ces assauts répétés contre les familles françaises et rappelle que la France a plus que jamais besoin d’une natalité dynamique pour faire face au problème des retraites. Les économies à faire doivent être réalisées ailleurs, notamment sur les dépenses nocives et non sur les dépenses utiles. Dans ces circonstances, une seule vraie mesure de justice sociale s’impose, il s’agit de la mise en oeuvre la priorité nationale. Il est de bon sens que les allocations familiales soient réservées aux familles françaises ou qui comptent au moins un parent de nationalité française.