Réunion publique à Villemur-sur-Tarn

«Notre pire ennemi n’est pas tant cette UMPS moribonde, mais la fatalité dans laquelle nos compatriotes tombent»

réunionpublique_villemur-sur-tarn_julienleonardelli_fn31-01

Bilan de la réunion publique de Julien Leonardelli à Villemur-sur-Tarn, dressé par Mathieu Lachuries, directeur de la communication, en charge de l’implantation locale du FN31.

A quelques jours d’un succès retentissant enregistré par le Front National lors des élections sénatoriales du 28 septembre 2014, Julien Leonardelli, secrétaire départemental du FN31 donné le mercredi 1er octobre 2014 une réunion publique à Villemur-sur-Tarn.

L’occasion pour celui qui milite au sein du mouvement depuis maintenant 10 ans d’aborder avec dynamisme et sérénité les futures élections départementales du mois de mars 2015.

Un tour d’actualité ensuite : «Tous les matins en allumant la télévision, en écoutant la radio ou en lisant les journaux, la première chose qui nous vient à l’esprit, c’est de se poser la question de savoir si décidément ils sont tous devenus fous», enchaînant rapidement sur les choix absurdes prit par ceux qui nous gouvernent.

Enfin, face aux nombreux adhérents et sympathisants frontistes présents, Julien Leonardelli a ajouté «Notre pire ennemi n’est pas tant cette UMPS moribonde ou cette caste politicomédiatique, mais bien la fatalité dans laquelle nos compatriotes tombent chaque jour plus nombreux à cause de toutes ces mascarades». Rappelant par la suite que seule une mobilisation de tous, à chaque instant, pourra faire changer les choses et d’appeler à  un sursaut patriotique : «Vous devez être acteur du redressement de notre pays, acteur des solutions que nous proposons de mettre en oeuvre, acteur de la lutte contre la dégradation économique, sociale, identitaire, culturelle et morale de notre pays».